aucun commentaire pour l'instant

Pâque juive et Pâques chrétiennes : même date(s)

Pâque juive et Pâques chrétiennes : même date(s)

 En cette année 2017, la Pâque juive ( Pessah) et  les Pâques chrétiennes ont été célébrés à la même période.

On distingue la Pâque juive des Pâques chrétiennes : la Pâque juive s’emploie au singulier, les Pâques chrétiennes au pluriel.

Pâque(s) est ce qu’on appelle une fête mobile parce que la date de sa célébration  change tous les ans.

En cette année 2017, elle tombe le 16 avril pour les chrétiens occidentaux, les chrétiens orientaux encore appelés Orthodoxes, et les Juifs.  Plus précisément,  c’est le 16 avril pour les Chrétiens et du 11 au 16 avril pour les Juifs.

Le nom de la fête de Pessah provient d’un verbe qui signifie en hébreu « passer », « surmonter » ou encore « enjamber ». Et en se référant au texte d’Exode où Dieu a enjambé les demeures des fils d’Israël – marquées du sang d’agneaux – afin de leur épargner les plaies qui se sont abattues sur les Egyptiens, la tradition juive a mis cette fête en relation avec la sortie d’Egypte. Symboliquement, Pessah serait donc un rituel de passage d’un état à un autre ; en l’occurrence de l’esclavage à la liberté. D’où la traduction anglaise de la Pâque juive par « Pass over » ou « Passover ». Tandis que la traduction en langue anglaise des pâques chrétiennes c’est « Easter ».

La fête de Pâque(s) nous rappelle que l’Humanité  n’est qu’un état transitoire.

Qu’elle soit juive ou chrétienne, cette fête commémore l’abolition de toutes les formes d’esclavage. Pour les Juifs, c’est la traversée de la mer Rouge qui sépare le pays de la servitude de la terre promise. C’est le passage de l’esclavage à la liberté. Le triomphe de la liberté sur l’esclavage. Les Chrétiens  célèbrent, à Pâques, la mort et la résurrection de Jésus.

Le Nouveau testament donne à la Pâque juive un nouveau sens. La lecture littérale de la Bible permet de croire que la résurrection est l’annonce d’une vie après la mort. La croix devient alors le signe du passage de la vie de servitude à une terre promise… au ciel. 

Avec Pessah, c’est une « vie nouvelle » qui commençait pour les Hébreux et pour Israël. De même pour les Chrétiens, Pâques c’est aussi une «vie nouvelle», un «recommencement», une «nouvelle naissance» pour celui qui accepte sa libération dans le sang rédempteur de Jésus versé à la croix.

Dans la Bible (Torah), Dieu précise bien à Israël que le mois de Pâque sera le premier des mois de l’année (Exode 12 : 1à 2). Même dans le rythme des saisons, la nature en a tenu compte puisque Pâque(s) tombe toujours au printemps, au moment de la renaissance des éléments naturels. 

Le jour de Pâques détermine la date d’autres fêtes religieuses. C’est par exemple le cas  de la Pentecôte qui est calculée par rapport au jour de Pâques, avec un écart de 7 semaines. La date de la pentecôte tombe donc  49 jours après le jour de Pâques, et toujours un dimanche pour les Chrétiens.

De même pour Shavouot, la fête juive qui  tombe le 50ème jour après Pessah, au terme de  7 semaines c’est-à-dire 49 jours.

Poster un commentaire