LE PASTEUR JEAN TANÉ FOFOU

Le Pasteur Jean Tané Fofou
PORTRAIT DU PASTEUR

Je suis parmi tant d’autres, un témoignage vivant de l’amour et du désir de rédemption de Dieu pour les hommes : j’étais une personne qui ne croyais pas du tout au christianisme, car étant d’origine africaine, je l’assimilais au colonialisme. Mais en 1981, une personne m’invita à une réunion d’évangélisation et, ce soir-là, j’entendis le message du salut par Jésus-Christ. Je fus vivement touché et acceptai que l’on prie pour moi. Mais j’avais encore des doutes au sujet du salut. Je souhaitais expérimenter de façon personnelle et concrète, la véracité de ce message. Lorsque je retournai chez moi, je me mis à genoux et priai : « Seigneur, si tu existes et que tu es venu sauver l’humanité, alors révèle-toi à moi et je te servirai ». Dès que j’eu prononcé ces mots, une lumière fulgurante apparut dans ma chambre et je tombai face contre terre. J’entendis alors une voix qui me demandait de pardonner à ceux qui m’avaient fait du mal et de ne plus vivre dans le péché. Cette voix nommait sans me condamner, tous les choses mauvaises que j’avais commises et me demanda d’y mettre un terme.

Dès lors, une nouvelle vie commença pour moi. Trois jours après, en lisant dans la Bible le Nouveau Testament, je vis qu’il était écrit dans le livre de Marc, chapitre 16, verset 17 à 18 : « voici les signes miraculeux qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront des langues nouvelles, ils saisiront des serpents venimeux, ou s’il leur arrive de boire un poison mortel, cela ne leur causera aucun mal. Ils imposeront les mains aux malades et ceux-ci seront guéris ». Je décidai donc de suivre ce verset à la lettre car je croyais que ce qui y était écrit était vrai. Je me rendis donc chez un ami qui avait été empoisonné. Il était mourant et son corps se décomposait à un point tel qu’on ne pouvait pas lui mettre de vêtements.

Je ne savais pas du tout comment prier, mais peu importait, j’avais confiance en Jésus. J’imposai donc mes mains sur cet ami et ordonnai : « au nom de Jésus, sois guéri !». Une semaine plus tard, il fut complètement guéri : les blessures avaient cicatrisé et il pouvait de nouveau s’habiller et vaquer à ses occupations. Et c’est ainsi que cet ami et toute sa famille, confièrent leur vie à Jésus. Ce fut en 2000 que j’ai été consacré au ministère d’évangéliste. Depuis, je voyage à travers le monde pour proclamer la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ, et ce message est toujours confirmé par des conversions, des signes et des prodiges. Au cours de mes missions, j’ai pu m’adresser aussi bien à des dirigeants d’églises qu’à des dirigeants politiques Dieu est fidèle !
Tout récemment de retour d’une mission, le Seigneur m’est apparu en orientant mon ministère dans une dimension apostolique. Le 13 septembre 2015 j’ai donc été consacré apôtre pour courir et amener le message de notre Seigneur Jésus-Christ encore plus loin.

Jean Tané Fofou, Apôtre
Président Fondateur de la MIE