A l’époque des premières missions, l’association MIE n’était pas encore née.

2001 : Mission en Martinique

Mission au Mali et au Burkina Faso : lors de cette mission, on a vu la main du Seigneur qui confirmaitsa parole par divers miracles quand on priait pour les gens.

Une jeune femme couchée dans une brouette fut guérie.
Des musulmans venaient s’agenouiller devant le Seigneur
L’évangile a été prêché dans un village de fondamentalistes avec des miracles. En réalité, au moment où l’évangéliste Jean allait ouvrir la bouche, le Saint-Esprit lui a dit de demander aux gens d’amener leurs malades quelque soit leur état. Plusieurs malades furent amenés et ont reçu le toucher de Dieu. Les villageois ne voulurent pas que l’équipe s’en aille. Discrètement, l’on a fait partir l’Evangéliste Jean ; mais les villageois on parcouru des kilomètres sur des charrettes tir »es par des ânes pour venir assister à la campagne qui a lieu le lendemain à Koro (village où nous résidions).
Lors de cette mission nous avons v écu dans des conditions d’hygiène précaires’ nos repas étaient disputés par des mouches, on était accueilli aux toilettes par ces mêmes mouches, la chambre était en terre battue avec des incursions sporadiques de chauves souris…). Dieu nous a appris à nous identifier aux gens à qui nous prêchions. Ce fut dans ces conditions que la gloire de Dieu s’est manifestée le plus.
Lors de notre voyage retour, Dieu nous a honorés en permettant qu’on nous surclasse en première classe. Nous étions assis avec des ministres bénéficiant d’un traitement particulier.
A la suite de cette mission, ma vie a été transformée : j’ai acquis plus d’assurance dans ma foi et plus d’autorité.

Entre 2002 et 2003, il y a eu des missions au Burkina Faso